Photo du jour : Voici venir l’orage

Photo du jour : Voici venir l’orage – 09 mai 2004.

Printemps 2004, en quelques mois, l’hécatombe sur le cheptel des X2800 retranchés en Limousin s’est aggravée.

Le déploiement des X73500 apporte aux voyageurs et aux cheminots de meilleurs conditions de voyages, tout en apportant de nouvelles livrées dans le paysage ferroviaire de nos campagnes.

Les X2200, également, prennent de plus en plus les roulements qui appartenaient au X2800 jusqu’alors. Il est même possible, parfois, de croiser en ligne les ex-X2100 Toulousains aperçus auparavant du côté d’Albi, Lavaur, Gaillac, etc.

Les sorties photos se raréfient et une information vient de tomber dans le milieu : la fin des rames RTG (TurboTrain) est programmée pour le mois de décembre. Il va falloir s’organiser en conséquences…

A l’occasion d’un RDV en ville, je traverse la passerelle qui surplombe le dépôt et j’aperçois un X2800 en train de sortir du grill accompagné d’une XR6000 bleue.

L’autorail est « mal » orienté, il est Poste 2 en avant. Bon, pas grave…

Je passe un coup de fil pour obtenir sa destination : Il s’agit de l’X2913 et il partira plein Ouest pour le roulement de l’après-midi, et c’est à la demande du conducteur qu’il a été tourné Poste 2.

Hérétique ! Plus sérieusement, on peu comprendre que le bruit du Poste 1, avec 825 ch hurlants à 1,50 m derrière vos oreilles, ne soit pas un sacerdoce.

J’honore mon RDV, cependant quand je lève le nez au ciel je remarque que le temps se couvre et que l’on entend gronder le tonnerre au Nord-Est.

Généralement, ces orages descendent en suivant la Vienne, le temps est donc compté pour réussir une sortie photo.

Je file tout droit en direction d’Isle, car le zénith étant atteint, j’aurais le soleil dans le dos tant que le convoi n’aura pas franchi la Vienne.

Des travaux au niveau de l’endroit initial choisi pour la prise de vue (Plateforme empierrée face à la discothèque « Rive Droite« ) me font changer mes plans.

Je pense alors au pont de briques qui enjambe la Vienne.

Connaissant l’endroit, je vais devoir me changer, chausser les Rangers et avoir du défrichage à faire.

Arrivé sur place, effectivement un peu de travail m’attend pour préparer mon emplacement, la sape des effectifs dans le Service Public semble avoir également décimé les Cantonniers.

Pendant ce temps, l’orage s’approche et les premiers éclairs flashent au loin.

Une fois l’emplacement dégagé et quelques essais de cadrages – qui me conduisant à couper ici et là quelques branches – je cale le trépied, je place le contrepoids et j’attends.

J’espère que la lumière va rester bonne ! Car si la barrière nuageuse et orageuse descend la Vienne à vive allure, la coupure avec le ciel bleu et ensoleillé est nette au-dessus de moi.

La lumière sur le pont est donc… parfaite, renforcée par la masse sombre des nuages chargés de pluie qui s’amoncellent au loin.

L’attente commence, pendant ce temps moustiques et taons ont également senti l’orage arriver, ils sont particulièrement agressifs… une libellule vient se poser sans bruit sur mon appareil photo.

C’est parti, le petit convoi se fait entendre à quelques centaines de mètres, cette portion étant linéaire et plane, il roule vite.

Les premières grosses gouttes de pluie se font sentir, je place une main au-dessus de l’APN pour le protéger et, du coup, je déclenche un poil trop tôt par rapport à ce que je prévoyais.

Peu importe, les couleurs sont là, les contrastes sont là… et la photo me plait.

Je plie, je roule le matériel dans un vêtement, je m’extrais de l’emplacement défriché et c’est sous une averse dantesque que je rejoindrai la voiture.

Autorail X2913 Isle

Voici venir l’orage – 09 mai 2004.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *