Photo du jour : Une belle triplette approche de la gare de Châteauneuf-Bujaleuf

Photo du jour : Une belle triplette approche de la gare de Châteauneuf-Bujaleuf – 06 décembre 2003.

Nous sommes en hiver 2003 et les rumeurs vont bon train (!) sur le retrait imminent des X2800 du service commercial.

Après avoir investi dans un Bridge numérique (Fuji Finepix 4900z), je grille toutes mes RTT en ciblant quelques lignes et roulements étudiés au préalable, mais aussi au gré des indiscrétions de bienveillants contacts au sein de la « Grande Maison« .

De toutes façons, c’est le moment ou jamais… les files d’attente fantomatiques d’X2800 réformés à Puy-Imbert, Nevers et Culoz ne cessent de s’allonger.

Les autorails du dépôt de Limoges sont donc mis à contribution pour « bouffer du kilomètre », laissant progressivement leur place aux X2200 pendant que le déploiement de leurs successeurs (séries X73500 et X 76500) monte en puissance.

L’X2804 (rescapé de la catastrophe du Barrage de Malpasset, aujourd’hui conservé au Musée de Breil-sur-Roya) totalise à cette période plus de 4 000 000 de Km parcourus !

La météo est parfaite, ayant repéré lors d’une sortie précédente une rampe bien orientée pour la circulation de mi-journée (départ 13h06 de Limoges), je me place sous le niveau de la ligne, cadrage court et j’attends la compo « X2800 + remorque XR6000 rouge » repérée au dépôt le matin même.

Nous sommes sur les hauteurs d’une vallée, et lorsque ma « cible » commence à se faire entendre au loin, je décèle de suite qu’un seul moteur MGO, même du haut de ses 825ch en échappement libre, ne peut faire autant de raffut à lui tout seul.

« Chouette, une UM ! Cela fait longtemps que je n’en ai pas fait une belle, parfait ».

Je démonte tout, je recule le trépied, j’agrandis mon cadrage… et plus le convoi se rapproche, plus il vrombit.

Deux chevreuils affolés traversent la ligne et sautent dans les fourrés à quelques mètres de moi… les rails commencent à chanter, « la bête » est proche.

Lorsque la rame déboule dans la courbe, je compte les caisses… une, deux… trois !

Trois X2800, moteurs hurlants et fumants, orientés poste 1.

Je n’appuie qu’une fois sur le déclencheur, je n’ai pas le choix, le convoi roule à vive allure et mesure presque 90m de long, occupant tout le paysage !

Le sol tremble au passage de la rame, la symphonie est majestueuse… je prends tout mon matériel sur l’épaule et je remonte la rampe aussi sûrement que rapidement pour immortaliser l’arrêt en gare de cette superbe rame, cependant la photo de cette halte sera plutôt moyenne, car mal exposée et prise d’un peu trop loin.

A l’occasion d’une contribution pour une revue spécialisée, ma photo ci-dessous fut sélectionnée par la Rédaction – à ma plus grande joie – pour être publiée.

Quand à l’autorail aperçu avec sa remorque rouge ce matin là au dépôt de Limoges, il avait filé vers Angoulême…

Autorails X2800 Châteauneuf-Bujaleuf

Une belle triplette approche de la gare de Châteauneuf-Bujaleuf – 06 décembre 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *