Photo du jour : C’est Bleu, Blanc, Rouge !

Photo du jour : C’est Bleu, Blanc, Rouge !

L’hiver 2002-2003 est annoncé dans le milieu comme étant le dernier où les X2800 du dépôt de Lyon-Vaise seront déployés massivement sur les lignes Jurassiennes.

Et le Jura, en termes de paysages et de points de vue (Saint-Claude, Morez, Morbier, etc.), ce n’est pas rien, et je ne connais pas beaucoup ces lignes.

Invité par un groupe de photographes semi-professionnels à partager une sortie photos sur plusieurs jours, je saisis l’occasion de découvrir la chasse en meute, d’assister aux making-off des photos que l’on retrouve plus tard dans les magazines ferroviaires et aussi… découvrir de nouveaux horizons.

Les journées sont cadencées avec efficience, mes guides sont rompus à l’exercice. Les roulements ont étés étudiés à l’avance, des infos glanées ici et là sur les compositions des trains, les numéros des autorails affectés et les orientations de cabines de conduite aussi.

Stratégiquement, les « spots » sont définis à l’avance, les temps de trajets, la position du soleil… bref… un véritable plan de bataille !

Morez sera notre point de départ quotidien et notre lieu de villégiature pour ces quelques jours, et après une première séance photo réalisée en groupe, au cours de laquelle j’ai surtout observé et écouté mes guides, nous prenons la route qui nous emmène au-delà de Morbier, suivant la ligne en direction de Chaux-des-Crotenay et Champagnole (berceau des modèles réduits « Jouef »).

Nous sommes une groupe d’une petite douzaine de photographes, répartis dans 4 véhicules, certains sont équipés comme s’il partaient annexer le Congo Belge, et d’autres, plus chichement.

Nous arrivons à proximité du spot sélectionné, les voitures sont garées, il faut traverser un pré recouvert de 20 à 30cm de neige.

Arrivés en bord de ligne, la mécanique se met en marche : un petit sapin de près de 2m de haut est éliminé – à la scie- du paysage, les escabeaux sont mis en place, des fougères sont arrachées, etc.

En quelques minutes, une cinquantaine de mètres de bord de voie sont « mis en scène », dégageant un point de vue sur une rampe particulièrement bien ensoleillée.

Rien n’est laissé au hasard.

L’un des membres du groupe sonne l’hallali,  l’heure est proche, tout le monde se met en position. Certains, donc juchés sur des escabeaux, d’autres remontent tout en haut du pré, et nous sommes trois à nous positionner au-dessus de la clôture de barbelés.

Comme la ligne est en rampe quasi continue et en montagne, le son du MGO se fait entendre le loin. C’est assez impressionnant !

Ponctuel et rapide, le convoi se présente en bas du paysage, il est particulièrement long, je compte tout d’abord quatre caisses, mais finalement ce sera cinq. Deux autorails et trois remorques !

Et alors, totalement inédit à mes yeux : une rame multicolore !

Mes guides en sont déjà à leur cinquième ou sixième déclenchements sur leurs Reflex lorsque j’appuie à mon tour.

L’X2816 était en tête d’une compo particulièrement hétéroclite et néanmoins superbe : X2800 + XR Rouge + XR Bleue « Isabelle » + XR Bleue + X2855.

Tout le monde semble satisfait, mais pas le temps de jauger ma prise de vue, il faut déjà rapidement tout plier et rejoindre un autre spot.

La journée sera jalonnée de belles photos et sera ponctuée par l’une de mes préférées, réalisée en gare de Morez. Je vous la présenterai demain.

Cet article étant posté un 14 juillet, il fallait bien trouver le moyen de présenter du Bleu / Blanc / Rouge. C’est fait !

C’est Bleu, Blanc, Rouge !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *